AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Votre suceur de sang préféré Edward Werber----Admin tyranique

Aller en bas 
AuteurMessage
Edward Werber
.:Blut, Unsterblichkeit, Blutvergießen:. /Admin/
avatar

Féminin
Nombre de messages : 351
Age : 28
Age : 580 ans, 28 ans en apparence.
Race : Vampire
Don(s) : La force, la rapidité, lire dans les pensées ,maîtrise relativement bien la télékinesie.
Position : Neutre
Poste : Informateur sur les activités des lycans
Arme(s) utilisée(s) : Revolver avec balles d'argents.
Date d'inscription : 05/08/2008

Feuille de personnage
Relations:

MessageSujet: Votre suceur de sang préféré Edward Werber----Admin tyranique   Dim 10 Aoû - 19:44

Fiche d'identité

Nom: Werber
Prénom: Edward
Age: 580 ans, mais pour les humains mon âge semble indéterminée pour plusieurs. La plupart du temps, ils m’octroient en haut de 25 ans comme âge, mais en même temps, ma mentalité les cantonne dans l’incertitude puisque je ne pense pas et ne voit pas les choses comme un homme se situant dans cette tranche d’âge. En effet, j’ai été témoin de nombreux évènements historique et fait partie de nombreuses périodes de l’histoire, alors j’ai assisté à l’évolution tant humaine et sociale que technologique. J’ai vu le monde murir et grandir et donc, ceci m’a permit d’acquérir une connaissance hors du commun. Il va de soit que je n’ai jamais divulgué mon âge réel à un humain ou a un quelconque individu qui n’est pas de ma race, ce serais d’une idiotie pitoyable alors souvent je dis que j’ai 28 ans, ce qui me semble vraisemblable et acceptable.
Race: Vampire bien entendu et j’éprouve une certaine fierté à faire partie de cette race. Contrairement à quelques-uns de ma race, le fait que je sois vampire n’est pas le fruit d’une situation hasardeuse puisque mes deux parents étaient vampires. Vu cela, je suis donc très attacher à ce que je suis puisque ce sont mes origines. Même si la plupart des sangs pur détestent les sangs mêlée et qu’ils les considèrent tous comme des moins que rien, je n’ai absolument rien contre ceux-ci, puisque sans eux, les vampires se seraient éteints depuis bien longtemps et ce n’est pas une situation souhaitable pour nous alors je les tolère. Toutefois, aujourd’hui, les vampires les éliminent, mais cela ne me fait pas grand-chose en fait, car cela n’a aucun rapport avec moi…enfin, tant qu’Iska n’est pas en danger bien sûr.
Groupe: Vampire puisque le fait que les humains soient des esclaves m’indiffère grandement, donc voilà pourquoi je ne suis absolument pas avec les vampires renégat. De plus, j’ai moi-même une esclave, ce que je trouve fort pratique, mais n’aller pas penser que je ne la traite pas bien. Au contraire, elle devrait se considérer chanceuse de travailler pour moi, car si elle travaillait pour certain vampire, sa vie serait un vrai cauchemar. Pour être honnête, je ne lui parle pas souvent, disons que notre relation se base sur l’indifférence. Pour moi, tant qu’elle fait ce que je demande, tout va pour le mieux.
Poste: Informateur sur les lycans
Caractère: On dit de moi que j’ai un caractère…difficile. J’ai tendance à être colérique, mais mes sentiments autres que la colère ne sont en rien effusifs. En effet, j’ai cette manie harassante de me renfermer sur moi-même et à rester plus que vague dans mes états d’âmes. Cela ne plait guère à beaucoup de monde, mais vu mon orgueil et ma fierté démesuré, je ne me changerais jamais pour les autres et si quelqu’un tentait de le faire et bien ce sera peine perdue pour lui parce que je suis aussi très têtu. Vu tous ces points, il est certain que je ne suis pas du genre à me laisser bêtement marcher sur les pieds et que peu de gens me dictent ce que je dois faire…de toute manière, j’ai horreur de cela et ceux qui osent me donner des ordres risquent de se trouver mort, complètement vidé de leur sang. Il y a aussi une autre chose que je ne tolère pas chez autrui et ce n’est nul autre que la couardise, surtout chez un vampire puisque je considère cela comme une honte pour notre race. La fainéantise peut aussi me faire sortir de mes gons alors ne tenter pas d’être ainsi puisque je vous détesterai aussitôt. On dit de moi que j’ai la fâcheuse tendance à me montrer vantard…et bien sachez chers amis qu’il y a une différence entre vantard et fier et je dirais que je suis fier. Me vanter n’est pas dans mes habitudes alors je ne commencerais pas de sitôt. Il y a aussi cette orgueil maladive qui peut me faire montrer hautain, ce que je suis un peu je dois vous l’avouez, mais lorsque je le suis j’ai toujours cette politesse qui l’accompagne, car pour moi la politesse est quelque chose d’important. Par contre, ne vous surprenez pas si j’use d’invectives à votre égard, mais seulement cela, car jamais je ne rabaisse les gens. On ne m’a jamais trouvé versatile jusqu'à maintenant, puisque la plupart du temps j’ai des opinions et des idées très arrêtés, ce qui fait que les gens savent à quoi s’attendre avec moi. Toutefois, cela n’empêche pas que j’ai un certain aura de mystère puisque je n’aime pas me dévoiler au grand jour…et puis le mystère n’est-il pas quelque chose d’attrayant? Mais même si je reste vague pour ce qui est de ma personne, je ne mens jamais puisque l’hypocrisie et le mensonge me révulse au plus haut point, alors je suis franc…même trop quelque fois ce qui peut me faire des ennemis même au sein de ma race. Aussi, ma froideur ne me permet pas souvent de me faire des amis, mais de toute façon vu ma nature solitaire, je ne me sens pas très confortable avec autrui. Cela vous étonne vu mon caractère? Et bien maintenant vous savez que je peux exprimer beaucoup de gêne parmi une foule ou même devant une seule personne. Par contre, je ne montre jamais cette faille de ma personnalité puisque ce serais comme montrer une de mes faiblesses et même sous la torture, je ne les montrerais jamais, car ma fierté en prendrais un trop gros coup. J’ai aussi beaucoup de difficulté à m’excuser ou à avouer mes erreurs, mais je dois dire que je m’améliore, même si bien souvent je manque cruellement de tact pour ces deux points. Malgré tous ces défauts, j’ai de grandes qualités. En effet, je suis très persévérant dans ce que j’entreprends alors jamais je n’abandonne rendu à la moitié. Aussi, je suis très loyal et ce, autant envers les gens que j’aime qu’envers une cause qui peut me tenir à cœur.
Physique: À première vu, mon physique en générale n’est pas des plus communs, car j’ai toujours détesté être comme les autres. En effet, l’originalité est de mise avec moi et vous pouvez le remarquer par mon apparence. Bien souvent je porte des habits sombres. Caricatural vous allez dire vu que je suis vampire? Un peu oui, mais depuis ma naissance j’ai toujours porté ces couleurs et jamais je ne changerais cette habitude. En fait, le fait que je porte des habits sombres n’est qu’une situation purement fortuite par rapport au fait que les humains ont décidés que les vampires arboraient tous des habits de cette couleur. De toute façon, contrairement à plusieurs vampires j’ai une raison bien particulière qui explique le fait que je suis si souvent en noir et elle se résume à la chasse. Voyez-vous, il est bien plus facile de se fondre dans la nuit pour attraper notre gibier lorsque nous sommes en noir. Bien souvent, je me trace des lignes noires sous les yeux, chose que je fais depuis très longtemps. J’ai toujours aimé l’Égypte ancienne, c’est une époque de l’histoire qui me fascine depuis un nombre incalculable d’année, ce qui explique le fait que je me trace ces lignes sous mes yeux, mais ne pensez pas que je me prends pour un pharaon, ce n’est absolument pas le cas. D’ailleurs, il semble que plusieurs style humain est emprunter cette habitude, mais moi ce n’est pas pour une raison futile, mais bien parce que j’aime l’Égypte ancienne. Ma démarche surannée peut aussi en étonnée plusieurs, mais elle démontre très bien cette fierté qui m’habite. Mon allure sombre contraste bien évidement avec mon teint de craie et mon regard à l’iris bleu pâle, regard d’ailleurs qui peut en fasciner plusieurs puisque mon visage étant peut expressif, c’est par celui-ci que vous pourrez parvenir à voire ce que je ressens sur le moment. J’ai un visage au trait à la fois carré et à la fois fin ce qui le rend indescriptible, mais on dit de lui qu’il est très masculin. Celui-ci arbore bien souvent une expression sérieuse, froide et renfermé, mais un sourire peut venir quelque fois se peindre sur mes lèvres, autant il peut être peu avenant, autant il peut être chaleureux.
Êtes vous actif pour votre race ou au contraire neutre? Je suis plutôt neutre, ce qui en surprend plusieurs lorsque je leur dit cela. Disons que je ne suis ni contre, ni pour, mais je dois avouer que je ne déteste pas la situation présente. Toutefois, cela ne veut pas dire que j’approuve tout ce que mes confrères font subir aux humains. Je n’ai jamais aimé l’exagération et plusieurs s’en donne à cœur joie. Disons aussi que la torture me répugne, ce qui est plutôt bien pour mon esclave, car ainsi, elle peut s’attendre à ce que je n’use pas de cette méthode envers elle. Cependant, je ne me garderais pas de lever la main sur elle si jamais elle osait faire quelque chose qui me déplait. Je dis que je suis neutre, mais parfois, il arrive aux vampires occupant un poste important d’avoir besoin de moi, car voyez-vous, je connais les lycans mieux qu’eux, car j’ai des relations qui en connaisse ou qui sont de cette race, ce qui peut leur être fort utile.

Relations
Amoureuses: Alors là c’est le néant total. Disons que je change de partenaires comme je change de caleçon alors vous ne me verrez pas de sitôt en couple et puis vu mon caractère éprouvant, il est rare qu’elles peuvent me supporter plus d’un mois. Rassurez-vous, cela ne me fais pas grand-chose puisque je peux m’en trouver une n’importe quand et à n’importe quel moment. Non pas que je suis un tombeur de ces dames, c’est simplement qu’il y a à Londres une diversité qui fait en sorte que même le plus laid pourrait se trouver une demoiselle pour passer la nuit avec lui. Aussi, je pense encore trop souvent à Helena pour me permettre d’aimer une femme de façon sérieuse. Je sais, vous aller me dire de passer à autre chose, mais j’ai cette fâcheuse manie de m’attacher trop à ceux que j’aime ce qui fait que leur départ m’est insupportable. D’ailleurs, ce fait m’agace grandement et je compte y remédier dans peu de temps
Amicales: Là encore ce n’est pas très étoffé. Je suis de nature solitaire alors les amitiés ne sont pas importantes pour moi. Seulement, lorsque j’ai un ami sachez que je lui reste loyal en toute circonstance et que jamais je ne l’abandonnerais, même si je devais mourir. Étonnant vous allez me dire vu mon léger égocentrisme? Et bien voyez-vous je n’ai pas finis de vous étonner. Je suis imprévisible et j’ai une personnalité qui peut vous sembler contradictoire par moment, mais bon comme je l’ai déjà dit je ne me change jamais pour personne alors vous devez endurer cela de moi et si cela vous gêne et bien passer votre route. Toutefois, il semble que Mordecaï est le statu d’amie et ce, malgré nos caractère très différent. Je trouve sa compagnie agréable et je serais plutôt déçu de voir notre amitié mise en péril, d’où le fait que j’évite de parler de ce qui se passe en ce moment à Londres, car nos opinions diverge beaucoup là-dessus.
Conflictuelles: J’ai eu beaucoup d’ennemi dans ma vie et il se trouve qu’aujourd’hui il y en a un qui occupe la première place dans ma liste et c’est Gabriel. Je ne peux pas le supporter, d’une part parce qu’il est un lycan et d’une autre parce qu’il m’a volé Helena. Non pas qu’elle était ma propriété, c’est simplement qu’il n’a pas eu la décence de lui faire savoir que quitter son mari, ça se ne faisait pas. Jaloux? Non simplement rancunier et c’est un de mes nombreux défaut.


Dernière édition par Edward Werber le Dim 24 Aoû - 20:52, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Edward Werber
.:Blut, Unsterblichkeit, Blutvergießen:. /Admin/
avatar

Féminin
Nombre de messages : 351
Age : 28
Age : 580 ans, 28 ans en apparence.
Race : Vampire
Don(s) : La force, la rapidité, lire dans les pensées ,maîtrise relativement bien la télékinesie.
Position : Neutre
Poste : Informateur sur les activités des lycans
Arme(s) utilisée(s) : Revolver avec balles d'argents.
Date d'inscription : 05/08/2008

Feuille de personnage
Relations:

MessageSujet: Re: Votre suceur de sang préféré Edward Werber----Admin tyranique   Dim 10 Aoû - 19:48

Histoire: Aussi surprenant que cela puisse paraître je ne suis pas née de parents nobles contrairement à plusieurs vampires. Ma mère n’était qu’une paysanne qui a grandit en Italie. Mon père quant à lui n’était qu’un soldat d’origine allemande, mais travaillant pour le roi d’Angleterre, d’où mon nom de famille aux connotations allemande. Ma mère se nommait Adriana Bartolotti et c’est à l’âge de 16 ans qu’elle partit de son domicile pour l’Angleterre. C’était en 1526 et j’admire encore aujourd’hui son grand courage puisqu’elle ne métrisait pas la langue anglaise. Il fallait qu’elle se trouve du travail et l’Angleterre et les anglais l’avaient toujours fascinée. Par contre, elle ne savait pas que sa vie allait changer de façon plus que radical. En effet, elle n’était pas encore vampire. Ne se doutant de rien, elle partit donc vers l’Angleterre pour se construire une vie et pour pouvoir fonder une famille, comme toute femme de cette époque. Ainsi donc arriva ma mère en Angleterre, perdue et sans le sous et c’est quelques semaines plus tard qu’elle rencontra mon père. Il se nommait Claus Werber et lui était déjà vampire. Je sais, vous allez sans doute vous demander pourquoi il vivait une vie aussi misérable quant on sait très bien qu’un vampire peut se permettre beaucoup plus et bien c’est très simple, mon père était un homme qui ne tolérait pas l’injustice alors pour lui, voler ou tuer pour s’enrichir le dégoutait au plus haut point. Aussi, il ne se nourrissait jamais de sang humain, mais bien de sang d’animaux, ce qui ne plaisait guère à nombreux de ses amis vampires, mais mon père n’était pas du genre à prendre en considération ce que les autres pouvaient penser de lui. Je dois dire qu’il serait légèrement outré par ce que je fais aujourd’hui, mais bon, il n’est plus là pour me dicter quoi faire. Bref, pour en revenir à leur histoire, leur rencontre s’est produite lors d’un soir d’été. Ma mère voulait rentrer, mais deux ivrognes l’on intercepté en lui faisant savoir qu’il avait envie de s’amuser un peu avec elle. Bien évidement, elle les a envoyé balader sans ménagement. La situation à alors dégénérer et c’est à ce moment là que mon père est intervenu. Plusieurs ne croient pas au coup de foudre et bien avec mes parents c’était cela. Après quelques semaines, ils se sont mariés, mais mon père ne lui avait encore jamais révélé qu’il était vampire puisqu’il ne voulait pas qu’elle le repousse à cause de cela, mais cela allait changer tout simplement à cause de moi.

Ma mère tomba enceinte quelques temps après son mariage et elle l’apprit à mon père. Celui-ci fut très content naturellement, mais en même temps quelques chose l’agaçait. Adriana était humaine et lui vampire et l’idée qu’il est un demi-sang comme enfant ne l’enchantait guère. Il ne lui restait plus qu’une solution. Il fallait qu’il morde ma mère pour qu’elle devienne vampire, mais le problème c’est que cette idée ne lui plaisait pas. Toutefois, il fallait quand même qu’il lui avoue qu’il était vampire, même si cela pourrait mettre en péril son mariage. Prenant le temps de bien choisir ces mots, il lui fit alors part de cet énorme secret. Ma mère n’eu aucune réaction disproportionnée, mais cette nouvelle l’ébranla un peu bien et quelque temps après, elle exigea de mon père qu’il la transforme en vampire. Mon père refusa catégoriquement cette demande, mais après quelques jours, il finit par céder puisque l’idée d’avoir un enfant de demi-sang ne lui plaisait aucunement. Comme il était prévu, je naquis quelques mois plus tard dans la petite maison insalubre de Londres de mes parents. Ma mère prit un certain temps avant de s’habituer au fait qu’elle était devenu vampire, mais elle y arriva. Malgré la pauvreté dans laquelle mes parents vivaient, ils réussissaient à me faire vivre convenablement et à s’occuper de moi comme le ferait de vrais bons parents. Mais la chance leur souriait, puisque mon père accomplissait de grands gestes héroïques pour l’armée, sitôt qu’il monta de grade bien vite et à cette époque, se faire un nom était presque impossible si on ne faisait pas partie de la noblesse, mais mon père avait un certain charisme qui l’aidait grandement à obtenir ce qu’il voulait. Vu cela, mes parents avaient un peu plus d’argent pour survivre.

Comme toute personne, je grandis et devint un jeune homme qui faisait la fierté de ses parents. Mon père était devenu général, chose qui se faisait rare dans son cas puisqu’il avait un statut de simple paysan avant. Nous faisions maintenant partit de la haute société vu le statut de mon père et je ne m’en plaignais aucunement. Je pouvais assister aux banquets, faire la cour à de belles demoiselles et je pouvais aussi me parer dans des atouts richissimes. C’était la belle époque puisque les chasseurs n’existaient pas encore. Toutefois, mes parents me mettaient un peu de pression sur le fait que je devais me trouver une femme à mariée, mais il fallait bien sûr qu’elle soit vampire. Je leur disais toujours que j’allais trouver, mais en fait, je m’en fichais éperdument, tout ce qui comptait pour moi c’était de courtiser des dames et de passer du bon temps avec elle. Mes parents finirent alors par me trouver une femme, issu d’une famille de nobles vampires. Elle se nommait Elizabeth Wilson. Certes, elle avait une beauté qui ne pouvait être inégalé, mais elle m’ennuyait ferme. Je la mariai quand même et nous eûmes un enfant que nous appelâmes Nathaniel. J’aimais mon enfant, bien plus que j’aimais ma femme et la mort de celui-ci 7 ans plus tard m’affecta bien plus que celle d’Elizabeth, mais je n’en suis pas encore rendu là dans mon histoire. C’est alors qu’apparut une jeune femme du nom de Liliane. Elle avait à peine 18 ans et tout en elle m’attirait. Sa peau blanche et douce, ses prunelles d’un vert pomme envoutant, ses lèvres vermeilles, sa chevelure châtaine d’où quelques reflets roux étincelaient quelque fois et sa fine silhouette avenante. Tout sans exception en elle attisait un désir ardent en moi. Elle devint ma maîtresse et encore aujourd’hui je frissonne de plaisir en pensant aux merveilleuse nuits passer avec elle. Bientôt, cette passion ne devint plus qu’une simple attirance physique, mais bien de réels sentiments d’amour à son égard. Par malheur, elle maria un noble et elle s’exila avec lui en Espagne. J’en eu le cœur déchiré, mais je réussi à ne pas montrer la douleur qui m’animait à ce moment là à ma femme et à mes parents et je finis par m’en remettre.

Les années passèrent et je devins père de deux autres enfants. Nathaniel avait huit ans et les deux autres enfants étaient deux jumelles de deux ans. Malgré le fait que je n’étais aucunement amoureux de ma femme, j’appris à l’apprécier. Je vivais là de belles années de ma vie en compagnie de ma famille et je ne me doutais pas que cette période allait bientôt se terminer. En effet, j’eus un petit différent avec des lycans et ce petit différent se transforma bientôt en véritable guerre. Le problème, c’est que je ne savais pas que les conséquences allaient être aussi désastreuses. C’était par une froide nuit d’hiver et je revenais dans ma demeure où ma famille et mes parents m’attendaient pour un grand souper familiale. Je croyais les trouver tous à table, mais je ne les trouvai pas ainsi, ce que je trouvai me lacéra le cœur. Ils avaient tous été tué. La peine qui m’avait envahi à ce moment là m’avait alors été indescriptible. Une rage m’anima alors et je me promis de me venger et c’est ce que je fis. Je tuai les lycans qui s’en étaient pris à ma famille et je fis en sorte qu’on n’entende plus parler de moi

Les années, voire même les siècles passèrent et ma peine devint moins lancinante. Vint alors le temps de ce que les humains appellent les révolutions industriels, la pire époque de ma vie. D’une part parce que j’avais un travail avec un salaire minable d’ouvrier et des conditions de travail désastreuses et de l’autre parce que je vivais dans une pauvreté aberrante, comme la plupart des individus de cette époque. Toutefois, cela allait changer. Un jour, je revenais de ma journée de travail lorsque je vis un couple qui d’après leurs habits et leurs atouts luxueux, faisait sans nul doute parti de la bourgeoisie. C’était si facile, ils étaient là devant moi je n’avais qu’à les mordre et prendre leur argent. Je restai là un moment à les contempler en me disant que j’avais tous les avantages et puis c’était le soir, il faisait noir et personne ne pouvait me voire. Sans un mot de plus, je fis ce que j’avais à faire et avec un sourire victorieux je pris leur argent et le haut de forme de l’homme. Là allait commencer une nouvelle vie pour moi. De vole en vole, je devenais de plus en plus riche sitôt que je pus m’ouvrir ma propre entreprise, une entreprise de chaussure et je pus enfin quitter cette appartement insalubre et trop petit du quartier ouvrier ainsi que ce foutu travail. Patron ferme et sévère, mes ouvriers avaient la vie dure, mais moi je m’en fichais tout ce qui comptait c’était le profit. Mon entreprise devenait de plus en connus et renommée et j’en exprimais une joie énorme. Pendant ce temps, un groupe se formait à mon plus grand des malheurs, le groupe des chasseurs. Quant je sus cette détestable nouvelle, je compris que je devais être de plus en plus subtil dans ma chasse puisque je ne voulais pas mourir par la faute de l’un d’eux et d’après des ouï dires, j’avais apprit qu’il ne fallait pas rigoler avec eux puisqu’ils avaient déjà occis pas mal de vampires. Vu ce fait, je décidai de me montrer plus discret et de tenter de ressembler d’avantage à un humain qu’à un vampire, même si cela me dégoutait un peu.

Vint alors la première guerre mondiale, une guerre qui allait me changer d’avantage. Il fallait des hommes aux combats et tout de suite je pensai à mon défunt père qui en avait tant fait. Encore aujourd’hui, on témoigne de son grand courage et j’avais cette envie soudaine qu’on parle de moi comme d’un homme courageux, comme lorsque l’on parlait de mon père. J’avais encore mon entreprise à cette époque, alors je décidai de la confier à un de mes associés. Je m’enrôlai et c’est ainsi qu’on me parachuta dans l’horreur des tranchés. Moi qui avais toujours fais face à la mort en tuant des gens, cette fois-ci je m’en trouvais déboussolé puisque ce n’était pas pareil. Le plus douloureux dans tout cela, c’est que malgré ma grande tendance à me la jouer solitaire, je m’étais intégré au groupe de soldats avec qui je combattaient et je m’étais fait quelques amis et la mort de quelques-uns m’affecta un peu. Cette guerre n’avait rien à voire avec les guerres que mon père avait connut. Les obus, les fusils un peu plus sophistiquer et surtout l’artillerie allemandes n’avait rien à voire avec les armes qu’utilisaient mon père. Aussi, je me demandais ce qu’aurait fait mon père dans cette guerre? Il était Allemand après tout…Lorsque le traité de paix fut signé et que la guerre prit enfin fin en 1919, je décidai de quitter l’Angleterre et de m’exiler au États-Unis puisque l’Europe entière avant du mal en se remettre de cette guerre. Sans un mot à mon associé, je pliai bagage et prit le premier bateau en partance pour les États-Unis. Je m’installai finalement à New-York où je restai plusieurs années. Là-bas, j’ouvris une petite librairie, simplement parce que j’adorais les livres et que je voulais passer mes journées sous un tas de roman. Les années passèrent et je menai une vie tranquille.

C’est en 1945, à la fin de la deuxième guerre mondiale que je rencontrai Helena, une juive qui s’était enfui de l’Europe pour échapper aux nazis. Désemparé et le cœur brisé par la perte de ses êtres chers, elle arriva à New-York complètement déboussolé. Elle pénétra un jour dans ma librairie pour s’informer sur un livre. Avec l’anglais peu étoffé de ma cliente, je pus tout de même l’aider dans sa recherche. À ce moment là, je commençais à avoir envie de sang et je me dis qu’elle pourrait être une potentielle victime, mais j’eus un imprévu qui m’en empêcha, ce qui est fort dommage parce qu’aujourd’hui, je le regrette amèrement…mais en même temps, Iska ne serait pas née, ce qui aurait été dommage, car je ne regrette en aucun cas sa naissance. Nous nous mariâmes et je passai avec elle 10 ans de pur bonheur. Nous eûmes un enfant, une petite fille que nous appelâmes Iska. Depuis toutes ces années, c’était la première fois que j’aimais une femme autant, moi qui de nature n’était pas fait pour le mariage. Je vivais un amour bien plus profond qu’une simple attirance physique. Je pouvais me perdre dans ses iris foncé durent maintes heures et je n’avais pas besoin de simples plaisirs charnels pour aimer sa compagnie, mais moi je ne savais pas que son amour n’était pas aussi puissant que le mien à mon égard. Vu tout cela, il est certain que son départ soudain et imprévu me fit très mal. En effet, avec un simple mot laisser sur une table, elle me fit savoir qu’elle ne reviendrait plus, qu’elle aimait un autre homme. Elle me dit aussi qu’elle avait prise avec Iska elle, ce qui me confit d’avantage dans une colère noire. Je devais retrouver cet homme et le tuer coûte que coûte et reprendre ma petite Iska à tout prix. Je tentai de les retrouver, mais sans résultat, ce qui me fit bouillir encore plus de rage. Aujourd’hui encore j’en éprouve une réelle frustration et cette désastreuse histoire m’a enlever à tout jamais le goût de me remarier et de fonder à nouveau une famille. Après tous ces faits de ma vie, je vis une vie bien plus tranquille.

Hors jeux

Pseudo/Prénom: Appelez-moi Edward tout simplement.
Age: 17 ans
Comment avez vous découvert le forum? Je crois que vous savez déjà la réponse non? XD
Votre présence? 8/10
Personnalité sur l'avatar: Jared Leto *__*
Fiche terminée? Oui
Code du réglement? Ok by me
Un commentaire? =D
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Votre suceur de sang préféré Edward Werber----Admin tyranique
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Savez vous garder votre sang froid ???
» votre meilleur affaire
» Votre Anime préferé !
» Quel est votre capitaine préféré ? Argumentez !
» Amulette blasphèmatoire et pendentif de sang avec palaquin.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Blood and Tears :: Your character-
Sauter vers: